Constance
Le 23 août 2017
Constance

Les applications mobiles ont le vent en poupe

Le mobile est un support en forte croissance ; de plus en plus d’entreprises se mettent à la page et créent leurs propres applis mobiles. Tymate vous donne quelques conseils pour vous y mettre.

Les applications mobiles  ont le vent en poupe

En 2014, selon des études de Gartner, les applications mobiles pouvaient toucher plus de 30 millions d’utilisateurs. Ce marché en forte croissance est générateur de business, de productivité et d’efficacité. Les entreprises l’ont bien compris puisque, toujours selon Gartner, il y a eu 4 fois plus de projets pour mobiles que de projets pour PC en 2015. (1) Et l’avenir leur a donné raison : d’après une étude de StartCounter en novembre dernier, il a été prouvé que les recherches mobiles ont comptabilisé plus de recherches que sur desktop dans le monde (51,3% contre 48,7%). (2) De plus, les prévisions de l’agence Zenith annoncent que le temps passé sur internet sera à 75% sur nos téléphones, et ainsi donc, 60% des revenus générés par la publicité sur le web seront acquis sur mobile. (3)

État des lieux des applications mobiles

Longtemps les applications mobiles ont été considérées comme un simple outil de communication pour la stratégie marketing des entreprises. Aujourd’hui, avec l’évolution de la technologie et des comportements, elles sont devenues incontournables pour l’expérience utilisateur, que cela soit en BtoC, BtoB ou en BtoI. 

Les points clés d’un projet mobile réside dans : 

  • Le fractionnement pour toucher un maximum de mobinautes tout en maîtrisant les coûts. 
  • L’apport de valeur aux utilisateurs en veillant à la sécurité des données et des transactions. 
  • L’innovation doit être au cœur du service avec un parcours client fiable et cohérent.
  • La performance de l’application malgré les contraintes techniques liées au réseau mobile.  

Les applications mobiles sont aujourd’hui des points stratégiques pour les entreprises ; elles sont recommandées pour augmenter leurs parts de marché, proposer de nouveaux services accessibles à tout moment, générer des nouveaux revenus, améliorer l’image de marque.

Néanmoins, s’attaquer au marché des applications mobiles est devenu dangereux : (1)

  • 74% des mobinautes supprimeront l’application si elle n’a pas fonctionné dès la première utilisation. 
  • La concurrence fait rage y compris après téléchargement de l’application : sur 29 applications téléchargées en moyenne, seules 10 d’entre elles sont utilisées dans les 30 derniers jours. 
  • L’évolution des smartphones avec la mise à jour régulière des systèmes d’exploitation.  


La qualité, véritable enjeu de l’app

La réussite d’une application mobile réside dans sa facilité d’utilisation en toute circonstance, dans une proposition de valeur, dans la cohérence avec les autres canaux. Pour se faire, l’expérience utilisateur doit être la priorité lors de la création d’une application. En effet, en cas de mauvaise expérience, les résultats sont immédiats : moins de téléchargements, baisse des notes sur les Stores… Or, n’oublions pas que l’application a un impact direct sur l’image de la marque. 

Pour qualifier une application mobile, voici quelques “best practices” :

  • Dès le commencement de l’application, prôner un code propre qui performe sur les réseaux mobiles. 
  • L’expérience utilisateur se doit d’être cohérente et sécurisée.
  • Éviter de trop grosses mises à jour en même temps sur l’application (fonctionner par des petits lots de mises à jour). 
  • Anticiper les potentiels problèmes de livraison sur les Stores. 
  • Ne pas oublier les spécificités du mobile. 
  • Assurer la sécurité et l’intégrité du système d’information. 

Il faut surtout et avant tout, tester l’application avant de la mettre à disposition sur les stores. Faire attention aux exigences et aux spécificités du canal mobile lors des tests est un gage de qualité et de productivité. 

Il faut savoir que (1) : 

  • 25% des mobinautes abandonnent l’application si elle ne s’ouvre pas avant 3 secondes.
  • 48% des mobinautes ne réutiliseront pas une application qui ne fonctionne pas correctement. 

L’application mobile : l’un des miroirs de votre entreprise 

Selon une étude Oracle(1), 39% des utilisateurs hésiteraient à recommander des produits ou des services s’ils ont eu une mauvaise expérience avec l’application de l’entreprise concernée ; de plus, 27% d’entre eux affirment qu’ils commenteront de manière négative les produits et services associés à l’application. Ces chiffres confirment que la m-réputation (ou mobile-réputation) est aujourd’hui un enjeu majeur pour l’image de marque et la conversion. 

Les stores sont devenus de véritables emplacements stratégiques où les notes et avis se confrontent pour forger l’image de votre entreprise. Il faut non seulement savoir répondre aux besoins des utilisateurs, mais également savoir les anticiper. Pour cela, il faut absolument penser ergonomie pour faciliter l’expérience client, analyser les commentaires pour enrichir l’app, et améliorer l’application en fonction des besoins exprimés. 

Conclusion

Chez Tymate, nos designers et nos chefs de projets vous guident dans l’architecture de votre application pour une expérience utilisateur sans couture. Avec l’expertise de nos développeurs, l’application sera performante, homogène sur tous les devices. En somme, si vous souhaitez développer une application mobile optimale, n’hésitez pas à nous contacter. 

Sources :
1. Internet marketing 2016
2. http://gs.statcounter.com/press/mobile-and-tablet-internet-usage-exceeds-desktop-for-first-time-worldwide
3. http://www.reuters.com/article/us-internet-mobilephone-idUSKCN12S29L