Pauline
Le 18 avril 2017
Pauline

10 conseils pour créer un logo

Le logo. Vaste sujet. Vous en rêvez la nuit ? Vous en mangez à tous les repas ? Vous avez 10 idées et leurs contraires ? Keep calm and read Tymate ! Même si faire appel à un designer sur le sujet est plus que recommandé, vous n’aurez peut être pas les moyens ou les contacts pour le faire. Voici 10 conseils qui vous permettront de vous lancer et de créer un logo (ou du moins son ébauche).

10 conseils pour créer un logo
Les sites de création assistée vous oublierez.

Le but de votre logo c’est de vous identifier. De vous démarquer. D’être unique. Alors quel est l’intérêt d’utiliser un site de création assistée avec logos tous prêts ou en kits pour vous retrouver 2 mois plus tard avec une pâle copie de votre logo chez le concurrent ? Pire, imaginons que vous vendez des ruches et que votre concurrent de l’insecticide, et que vous vous retrouviez avec un logo similaire ? Bien que je ne remette pas en cause la qualité des propositions graphiques sur ce type de sites, vous n’avez pas envie de ressembler aux autres, alors n’utilisez pas les mêmes outils que les autres.

De votre nom vous vous inspirerez

Votre nom est la base de votre logo : si votre société ou projet a un nom unique, faites-en simplement votre logo ! Regardez Coca-Cola ou Ray-ban par exemple qui ont “juste” créé une typographie différente pour faire de leur nom, leur griffe. Si votre nom est générique, utilisez un moyen de vous différencier : un symbole ? un motif ? La seule limite c’est votre imagination !

Résultat de recherche d'images pour "rayban logo"Résultat de recherche d'images pour "coca cola logo"

Le mot d’ordre “simple” vous retiendrez

Alors certes la seule limite reste votre imagination, mais sachez rester simple et cohérent. On dit souvent qu’une image vaut mille mots, mais pourvu qu’elle reste lisible. Voyez simple et visez efficace. Prenez en exemple Apple, un symbole ultra simple, mais un logo efficace par sa particularité : une pomme, oui, mais croquée. N’oubliez pas que votre logo doit être déclinable (avec le nom, sans le nom, en ligne, en carré, pour une autre gamme, pour un sous-produit…) mais aussi évolutif, dans 10 ans quand les tendances auront changées, votre logo devra pouvoir muer vers de la nouveauté sans perdre son âme originelle. Il y a deux autres exemples parfait sur ce thème, le premier étant Adidas et son motif des triples bandes déclinées assez facilement mais aussi Freeletics, un symbole identique mais une couleur différente pour chaque catégorie.

Résultat de recherche d'images pour "adidas logos"

De la couleur vous vous ferez l’allié

Pour rebondir sur l’exemple de Freeletics, la couleur peut vous permettre de décliner une forme simple pour plusieurs sous-catégorie de votre projet ou produit. La signification des couleurs est importante également, même si vous pouvez parfois détourner une couleur, n’oubliez pas que l’inconscient collectif possède des “habitudes colorimétriques” qu’on peut rapidement lister pour les plus utilisées :

  • Rouge : passion, danger
  • Orange : attention, créativité
  • Jaune : soleil, optimisme
  • Vert : écologie, nature
  • Bleu : technologie, professionel
  • Violet : spirituel, nuit

Les projets similaires vous inspecterez

Même si votre idée ou votre projet est innovant, d’autres projets ou produits entrent sûrement dans la même catégorie. Prenez le temps d’explorer les logos de ces projets similaires, inspirez-vous de ce que vous voyez pour mieux vous en détacher. Toute création survient d’une reproduction, mais pour reproduire “correctement” il ne s’agit pas de copier mais bien de comprendre la démarche. Si tel concurrent vous inspire, essayez de trouver quelles en sont les raisons, essayez de comprendre comment il en est arrivé à ce visuel, et appliquer ensuite cette démarche à vos propres idées.

Votre logo telle une histoire vous raconterez

Dans le même esprit de la compréhension, vous devez pouvoir raconter une histoire autour de votre logo. Tout d’abord cela passionnera vos clients, et surtout l’histoire donnera un poids non négligeable au choix de votre logo. Parmi quelques exemples célèbres, saviez-vous que le logo de BMW représente en fait une hélice d’avion avec ses quartiers blancs et bleus ? C’était ce que la firme allemande fabriquait jusqu’au traité de Versailles qui la fera se rediriger vers l’automobile. Et pour le logo d’Amazon, je suis sure que vous aviez vu le “sourire” que représentait la flèche orange, mais aviez-vous aussi remarqué que cette flèche liait le A au Z ? Après tout sur Amazon, on retrouve tout, de A à Z ! Et l’histoire du logo de Tymate alors ? Si vous ne la connaissez pas, venez donc nous poser la question la prochaine fois !

Résultat de recherche d'images pour "amazon logo"Résultat de recherche d'images pour "logo bmw"

A la symétrie et aux proportions vous penserez

Même si rien n’oblige à partir sur un logo en nombre d’or, considérez la symétrie mais surtout les proportions comme vos meilleurs amis. Si vous prenez le logo de Twitter par exemple, il est créé d’une multitude de cercles qui donnent au célèbre oiseau bleu un équilibre et des courbes cohérents.

screenshot

A contrario, parfois la symétrie devient un faux ami, le dernier exemple en date peut se faire sur le logo de la Nintendo Switch. Au premier coup d’oeil, tout semble proportionné et cohérent, même si vous remarquerez sûrement très vite que les deux boutons ne sont pas symétriquement opposés. Mais si en plus je vous dis que les deux faces n’ont pas la même taille et que rien n’est symétrique dans ce logo ? Vous ne verrez désormais plus que ça, alors qu’en premier lieu cette asymétrie semblait complètement symétrique. Fou non ?

À bon escient les “negative space” vous userez

Dans le même esprit que la symétrie et les proportions, utilisez les espaces vides de manière intelligente. En France on peut parler du logo Carrefour et de son C intégré au losange. Mais plus discret, aviez-vous vu la flèche cachée entre le E et le X de FedEx ? L’attrait du travail avec negative space réside dans le clin d’oeil discret qui peut être fait à votre projet ou produit. Cela permet d’allier de la simplicité avec un côté fun qui ne sera perçu que par les plus observateurs. De quoi créer un lien particulier avec vos utilisateurs ou clients !

Résultat de recherche d'images pour "logo carrefour"Résultat de recherche d'images pour "fedex logo"

Votre police avec soin vous choisirez

Les polices Sans Serif dominent le design depuis quelques années, en adéquation avec le design minimaliste qui est en place sur la grande majorité du web. Même le géant Google a troqué sa police Serif pour une Sans Serif plus contemporaine en 2015 ! Mais ne vous laissez pas influencer par la tendance, si votre projet tend vers une atmosphère luxueuse ou élégante, une police Serif sera un atout de poids ! Prenez le temps de tester, de comparer les différentes options qui s’offrent à vous. Et n’hésitez pas à jouer avec vos caractères (espacement, hauteur…) tout en restant bien sur lisible !

Des tests (mais pas trop nombreux) vous effectuerez

Chez Tymate, j’ai pour habitude de proposer une moyenne de 3 logos. Prenez le temps d’étudier vos idées et de réduire le champs des possibilités, sous peine de ne jamais pouvoir vous décider sur une idée précise. Lorsque vous vous êtes arrêtés sur 3 ou 4 logos différents, c’est le moment de tester vos idées auprès de personnes neutres à votre projet, tout autant qu’avec celles impliquées. Prenez les avis les plus larges possibles, votre conjoint, votre développeur, un ami...Ecoutez-les, et si plusieurs avis convergent prenez-les particulièrement en compte !